Rechercher

Comment éviter de se faire voler son idée

Dernière mise à jour : 3 mars

C’est génial d’avoir une bonne idée, encore plus d’attirer l’attention d’un producteur mais beaucoup moins quand on nous la vole. Voici 5 stratégies pour rester maître de son projet.



1. Connaissez vos droits


Bien qu’il soit impossible de déposer une idée comme c’est le cas pour une marque ou un brevet, on bénéficie en France d’un statut juridique unique au monde, celui d’auteur. Une oeuvre est considéré comme originale quand l'empreinte de la personnalité de l'auteur s'y retrouve. Cela vous donne un droit moral sur cette oeuvre. Ça veut dire que :


  • votre nom y est forcément associé

  • vous pouvez vous opposer à toute modification

  • vous pouvez décider du moment où votre oeuvre est diffusée

  • vous avez un droit de retrait. Vous pouvez décider de mettre fin à l'exploitation et la diffusion de votre œuvre avant la fin de votre contrat


Quand on a voulu m'éjecter de mon propre projet (oui c’est arrivé) ça n’a pas été possible grâce à mon droit moral en tant qu'auteure.



gif


2. Discutez par e-mail


Je vais illustrer ce conseil à travers l'une de mes mésaventures. Ce n’était pas dans le cadre d’un projet de podcast mais d’un documentaire télé. Un producteur (très réputé) avait l'habitude de m'appeler à chacun de nos échanges. Sauf qu'à un moment donné, ça a été silence radio, plus de nouvelles, le projet était totalement en train de m'échapper. Il a fallu trouver des preuves de notre collaboration.

gif

C’est là que les mails sont entrés en jeu. J'ai constitué un récapitulatif de tous nos échanges avec les dates, les lieux et le contenu de nos discussions puis je lui ai envoyé le document. Comme par miracle, j'ai reçu mon contrat pour être payé le lendemain. Cette stratégie des mails fonctionne car même si vous n'avez pas l'envie ou l’argent d’aller jusqu'au procès, c’est un moyen de pression très utile face à quelqu'un de malhonnête.


Gardez en tête que (légalement) la parole d'une personne ne vaut rien. Évitez les visios et les appels téléphoniques. Si vous n’avez pas le choix, envoyez toujours un mail pour récapituler votre discussion et les engagements pris à voix haute.



3. Donnez un aperçu de votre projet


Lorsque vous pitchez votre projet, indiquez les prénoms sans mentionner les noms de famille de vos sources, pas avant la signature d’un contrat en tout cas. Dans le cas contraire, ce sera possible d’utiliser tout votre travail et de confier votre projet à une autre personne. Perdre un projet peut être dévastateur surtout quand il nous tient à cœur, n’ayez pas peur de paraître grossier. Vous avez le droit de vous protéger.


gif


4. Renseignez-vous sur vos interlocuteurs


Formez-vous un réseau d’auteurs vers qui vous pouvez vous tourner. Quand j’étais étudiante en journalisme, je demandais conseil à mes professeurs. Aujourd’hui, je n’hésite pas à les contacter pour leur poser des questions. Constituez-vous un cercle restreint de personnes qui disposent d’informations que vous n’avez pas. Et bien sûr, osez poser des questions à vos interlocuteurs sur le calendrier des paiements, votre contrat et leurs méthodes de travail. Le futur de votre collaboration ne doit pas être un mystère.



gif


5. Faites-vous conseiller juridiquement


Je vous conseille de vous tourner vers deux institutions qui m’ont beaucoup aidé.


La Société civile des auteurs multimédia peut vous mettre en relation avec des spécialistes en propriété intellectuelle. Si vous avez un doute, renseignez-vous auprès d'eux sur les modalités d’un contrat avant de le signer. Ce qui est très pratique c'est qu'elle propose des modèles de contrats que vous pouvez télécharger ici.


C'est une superbe association fondée par trois passionnées de podcast. Elle "travaille à la reconnaissance du podcast comme objet culturel à part entière, en dehors de toute considération publicitaire". Elle aussi propose de vous accompagner juridiquement en cas de pépin.


Partagez cet article à deux de vos amis ! C'est important de protéger ses projets.


Emilie Mendy,
Journaliste à Radio France et
auteure de podcasts pour Arte Radio

 

OU



540 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout